Bella

bellaBella et Noisette
Bella et Noisette vivaient près d’Avignon. Chaque Dimanche et jour férié, elles étaient confiées à des parents qui promenaient ainsi leurs enfants.
Bella avait été abandonnée chez un de nos amis. Son ancien propriétaire n’ayant jamais payé de pension, notre ami d’Avignon n’avait plus les moyens de la nourrir. Il nous a proposé de venir la voir. Bella était calme, douce, plutôt grande et convenait parfaitement à nos besoins. Elle est donc rentrée avec nous et est rapidement devenue l’amoureuse de Falco dont elle partage le caractère bagarreur et « soupe au lait ».
Lors d’une seconde visite chez ce même ami, nous avons été choisies par Noisette. A peine étions-nous au milieu du parc pour choisir un poney, qu’une petite ponette alezane venait spontanément vers nous. Elle nous reniflait, tournait autour de nous, insistait pour avoir notre attention et nos caresses. Parvenue à ses fins, nous l’avons « testée », l’embêtant à la façon d’un enfant pas sage qui lui tirerait la queue, les oreilles, ferait des gestes brusques, etc. Elle a été d’une patience incroyable, excusant toutes nos sottises d’un déplacement de hanches. Noisette a alors gagné sa place parmi les poneys de l’enfant. Elle nous a réservé une petite surprise puisqu’elle a fait tout le transport depuis Avignon jusqu’aux Milles accompagnée d’une trentaine de « mouches plates » bien installées sous son ventre. La bagarre contre ses suceuses de sang a été rude : nous étions cinq contre elles, seulement armés de seau d’eau et de nos mains. Finalement nous avons triomphé avant qu’elles ne prennent place sous d’autres poneys et ne les rendent fous.
Au sein du groupe des poneys, Noisette est plutôt une solitaire, parfois amoureuse d’un grand mâle. Elle déplace ses 200 kilogrammes avec l’aisance d’un éléphant nain, mais se transforme en papillon quand il s’agit de descendre au pré.Bella nous a quitté en 2008 . Après avoir avalé d’un seul trait une pomme laissée par négligence à sa portée, Bella a commencé a être génée par un morceau resté coincé dans sa gorge. Le vétérinaire n’a pas réussi assez rapidement a dégager ce morceau de pomme qui a fini par se désagréger lentement dans sa gorge mais aussi dans ses poumons … au bout de quelques jours, Bella ne pouvait plus ni manger ni boire et malgré les médicaments et les visites du vétérinaires, son vieux cœur s’est arrêté de battre, elle s’est endormie un soir dans le parc des poneys.

Les poneys de l'enfant ------ Pour toute information appelez au 06 62 44 36 39

Please publish modules in offcanvas position.